Philips Daylight Window Concept Presentation

0 commentaires
Etonnante et impressionnante présentation du "Philips Daylight Window Concept" effectuée lors du Simplicity Event 2007 à Earls Court (Londres).

Bilan et Perspectives TIC dans l'Administration Française, 2008-2010

0 commentaires
La nouvelle étude de Markess intitulée « Bilan et Perspectives TIC dans l'Administration Française, 2008-2010 » indique que les budgets informatiques dans le secteur public sont inégalement impactés par la crise.

Pour l’année 2009, la croissance des budgets informatiques devrait se contracter dans l’ensemble pour atteindre +2,5%. La situation n’est cependant pas homogène selon le type d’administration concernée. Ainsi, les ministères semblent plus préservés en avançant un taux prévisionnel de croissance de leur budget informatique de +6%. En revanche, les collectivités locales devraient resserrer leur budget car elles prévoient seulement une croissance de +3%. Enfin, les organismes sous tutelle ou rattachés semblent les plus touchés car ils annoncent une stagnation, voire une décroissance de leur budget.


En ce qui concerne plus spécifiquement les budgets qui seront alloués à l’externalisation dans le domaine IT (hébergement d’infrastructures IT et/ou d’applications, infogérance, recours à des services en ligne en mode SaaS…, mais hors tierce maintenance applicative), 54% des administrations centrales et locales interrogées indiquent qu’ils seront en augmentation d'ici fin 2010. Cette hausse devrait être modérée (entre 1% et 5%) à soutenue (plus de 5%, voire plus de 10%). En contrepartie, 39% des administrations évoquent une stagnation de ces budgets.

Parmi les formes d’externalisation plébiscitées pour 2009, les 100 administrations interrogées mettent en avant :

-L’hébergement, tout particulièrement pour les intercommunalités et les organismes sous tutelle ;
-L’infogérance, avec un intérêt marqué du côté non seulement des intercommunalités mais aussi des conseils généraux, des organismes sous tutelle et des ministères.

Prédictions et Tendances du Marché de la Mémoire

0 commentaires
John Tu, President et co-fondateur de Kingston Technology, le premier constructeur mondial indépendant de produits mémoire, donne sa vision de l’évolution en 2009 de l’industrie mondiale de la mémoire, tant du point de vue économique que technologique.

Consolidation et simplification du marché – « L’impact réel du ralentissement économique commençant à se faire sentir, il est probable que les plus petits acteurs du marché de la mémoire vont rencontrer des difficultés croissantes, et que certains disparaîtront. Un accroissement trop rapide de la production et du nombre de producteurs de puces mémoire a entraîné une baisse des prix au cours des derniers mois, et la consolidation du marché devrait aider l’industrie à se corriger d’elle-même. Dans cet environnement, Kingston Technology est bien positionné pour absorber les effets de la crise économique actuelle grâce à une situation financière solide et d’importantes réserves de trésorerie. »

Montée en charge des nouvelles technologies DRAM –« La mémoire DDR3 gagnera du terrain sur le marché en 2009. Cette croissance sera encouragée par l’introduction et l’adoption de technologies mémoire ‘triple channel’ et peut être ‘quad channel’. Nous pouvons également nous attendre à la montée en charge des modules mémoire VLP (Very Low Profile), qui permettront de consommer moins de matières premières pour les modules nouveaux et existants. Nous constaterons également une demande croissante pour des modules mémoire haute performance de la part des utilisateurs exigeants, qui ont besoin de toujours plus de performances pour des applications multimédia par exemple. »

Accroissement des capacités en mémoire flash – « 2009 verra très probablement un accroissement de la demande pour les cartes SD haute performance et haute capacité (SDHC) au fur et à mesure de l’avènement des appareils photo et caméscopes haute définition. Le plafond de capacité actuellement pour le format SDHC est de 32 Go, mais ce format pourrait évoluer courant 2009 pour permettre la production de capacités plus élevées. »

Protection des données, une tendance forte en 2009 – « 2008 a mis en évidence un fort besoin de protection des données à la fois dans les secteurs public et privé. La multiplication des scandales liés à la perte de données critiques montre que le risque potentiel est réel lorsque des procédures adéquates ne sont pas en place et lorsque les bonnes technologies ne sont pas utilisées pour garantir la sécurité des données. L’année qui vient verra un accroissement de la demande pour les clés USB avec un encryptage matériel, et la poursuite de la montée des capacités de stockage proposées. »

La virtualisation, au-delà de l’effet de mode – « La virtualisation continuera d’être un sujet chaud et s’imposera en tête des préoccupations des directions informatiques. Selon le cabinet Gartner, la virtualisation est désormais au-delà de l’effet de mode et il est probable que les entreprises commenceront à en tirer des avantages concrets. Concernant la mémoire, les directions informatiques commenceront probablement à rechercher des moyens d’améliorer leur retour sur investissement et leurs coûts de fonctionnement dans le cadre de leurs projets de virtualisation. Ceci devrait passer par un accroissement de la capacité mémoire des serveurs virtuels. Une capacité mémoire plus élevée améliore aussi les performances et la capacité d’extension des machines virtuelles. »

Les SSD toujours d’actualité mais pas encore une technologie majeure – « Les disques SSD (Solid State Drives » continueront d’être fortement présents dans les discours marketing et dans les programmes de R&D des fournisseurs, mais je ne pense pas qu’ils deviendront une technologie majeure en 2009. Ils seront toujours trop chers car le différentiel de prix entre les disques SSD à mémoire électronique et les disques durs traditionnels (en partant du prix du Gigaoctet) reste considérable. Toutefois la surproduction croissante constatée sur le marché des puces mémoire flash NAND au cours des 12 derniers mois pourrait conduire à une accélération de la baisse des prix, rendant ainsi les disques SSD plus accessibles. »

Nouveaux standards pour les disques SSD – « 2008 a connu un certain nombre de problèmes de fiabilité liés à de nouvelles utilisations des disques SSD. Ces problèmes étaient essentiellement dus à des soucis de mise au point, normaux pour une technologie très jeune. Des améliorations ont été introduites et les produits proposés par les principaux fournisseurs ont désormais une qualité correcte. Néanmoins, au fur et à mesure de l’accroissement de la demande de disques SSD il est probable que de nouveaux standards vont être introduits pour garantir à la fois haute performances et haute qualité pour cette technologie. »

Green IT – les gens s’en soucient ils encore ? – « Je pense qu’en 2009 le ‘Green IT’ continuera d’être d’actualité mais moins en raison de son côté écologique qu’en raison des économies de coût qui lui sont associées. La hausse continue des coûts de l’énergie touche tout le monde, donc si les entreprises se tournent vers des équipements plus économes en énergie ce n’est pas uniquement pour des raisons écologiques mais parce que cela permet d’accroître la rentabilité. »

Le Contact Data Management, enjeux et démarche

0 commentaires
Interview de Olivier Mansard, Directeur Général EMEA d’Experian QAS.

1/ Pouvez-vous rappeler les enjeux pour toutes les entreprises de posséder des données qualifiées ?
Il y a ici deux enjeux principaux : un enjeu stratégique et un enjeu opérationnel. L’enjeu stratégique réside dans le fait que des données qualifiées permettent à l’entreprise de prendre les bonnes décisions. On comprend bien en effet que si la direction d’une organisation a des doutes sur la qualité de ses données, elle aura beaucoup de mal à s’appuyer sur ces mêmes informations pour prendre les décisions nécessaires. La corrélation est évidente entre la qualité des données et la pertinence des décisions prises.
Le second enjeu, opérationnel, est lié au fait que lorsque les flux d’informations de l’entreprise sont maîtrisés, l’organisation augmente indéniablement son efficacité. A l’inverse, lorsque vous avez des données erronées, les processus internes de l’entreprise s’en trouvent dégradés et lui coûtent du temps et de l’argent. Ainsi, l’efficacité globale vis-à-vis des clients de l’entreprise en pâtit. Pour résumer, c’est la relation toute entière de l’entreprise avec son environnement externe et interne qui est ici dépendante de la qualité des données.

2/ Le Contact Data Management (CDM), concept marketing ou véritable stratégie à long terme ?
Le CDM est la révélation d’une problématique connue et reconnue depuis longtemps qui prend de plus en plus d’importance avec l’explosion des données numériques et du multi canal. Selon une étude d’IDC datant de mars 2008, les entreprises devront faire face d’ici 2011 à une croissance exponentielle de leurs données informatiques qui atteindront 1800 milliards de gigaoctets.

Ainsi, on perçoit donc ici que c’est bien à la source que l’information doit être validée. En effet, si les entreprises choisissent de traiter la problématique en aval, on se doute bien qu’il y aura beaucoup de pertes et de gâchis. Alors que si la donnée est contrôlée au point de contact – d’où l’expression Contact Data Management – on est certain de réussir à la filtrer.

Le CDM est pour moi un concept non marketing qui répond aux évidences suivantes : les entités doivent s’assurer que les données essentielles sont parfaitement gérées au point d’entrée tant les Systèmes d’Information des entreprises sont extrêmement vulnérables et dépendants de la qualité de celles-ci.

3/ Comment mettre en place une stratégie de CDM efficace ? Qui est concerné dans l’entreprise ?
Le problème se pose de manière différente en fonction de la taille de l’entreprise et de sa stratégie de relation client. Si cette stratégie est riche, et si elle a pour cible différents marchés, l’entreprise est par nature extrêmement sensible à la problématique du CDM. En effet, plus la société possède des canaux de contacts différents avec ses clients, plus elle agit sur différents marchés, et plus celle-ci sera concernée - parce que vulnérable en vérité - à la problématique de la donnée.

Citons ici par exemple, les puresplayers E-commerçants qui sont, par leur activité, très sensibles à cette problématique. Ceux-ci ont maintenant bien compris que les informations qu’ils obtiennent de leurs clients internautes sont assez loins d’être de bonne qualité (formulaires remplis en ligne). Ils ont un vrai besoin de qualifier et de sécuriser la qualité de leurs données au point de contact. Pour la mise en place d’une démarche de CDM efficace, la stratégie devrait être la suivante :

La première étape est de réaliser un travail d’audit : faire un état des lieux entre la relation de l’entreprise et son environnement est indispensable. Cet audit au niveau des flux de données permettra de faire prendre conscience à l’entreprise de son niveau de protection.

Il est ensuite conseillé d’identifier les canaux essentiels présents et futurs de l’entreprise : par exemple, pour une société qui base aujourd’hui sa prise de contact par centres d’appels et qui souhaite la faire évoluer vers du 100 % web, il est évident qu’elle devra orienter à l’avenir sa stratégie sur ce canal uniquement.

Enfin, il est très important d’évaluer les produits proposés sur les bons canaux de prises de contacts. Ces évaluations devant démontrer le bon fonctionnement de la solution retenue bien sûr, mais aussi le retour sur investissement. La phase d’évaluation est très importante pour conforter l’intérêt des solutions choisies par l’entreprise.

4/ Quels sont les ROI d’une stratégie de CDM ?
Les ROI d’une stratégie de Contact Data Management peuvent être très significatifs. Les ROI se calculent essentiellement sur les gains opérationnels : se sont des ROI rapides sur moins d’un an.
Il est plus difficile de mesurer le vrai ROI « décisionnel ». On est en droit de se demander quel est l’impact pour une organisation de prendre de bonnes décisions ? L’enjeu est ici bien plus supérieur au ROI quantitatif.
Le ROI quantitatif est justifié par les économies et les gains associés à une meilleure qualité de la gestion des données de l’entreprise.
Enfin, le ROI qualitatif est associé à la fois à la stratégie de l’entreprise, qui est optimisée par la qualité de ses prises de décision qui s’appuie sur des meilleures données. Ainsi, dans la relation avec les clients de l’entreprise, l’image de marque de celle-ci en sera grandement améliorée.
>>> Pour approfondir, cliquer ici

MDM : DataFlux reçoit un trophée

0 commentaires
DataFlux, éditeur leader de solutions de gestion de la qualité et d’intégration des données, annonce que sa solution qMDM vient de se voir attribuer le label «Yphise Award», décerné par le cabinet de recherche Yphise. Cette distinction est le résultat des conclusions d’Yphise sur l’évaluation des produits logiciels associés aux marchés du MDM (Master Data Management) et MDQ (Master Data Quality), distinguant la solution de DataFlux en comparaison à celles d’Oracle et d’IBM.

Dans les conclusions de son étude, Yphise a positionné DataFlux qMDM Solution comme leader du marché, en s’appuyant sur 4 critères principaux:

- Limitation des délais et des coûts liés à l’’accès et la gestion des données de référence
- Optimisation de la qualité des données
- Contrôle et optimisation de la cohérence et de la précision des données
- Automatisation de la distribution des données pour améliorer la qualité des données du Système d’Information.
A propos d'Yphise
Le métier d'Yphise est d'identifier et évaluer les progiciels qui méritent investissement en grande entreprise. Ses publications font référence dans le monde. Yphise évalue 150 progiciels par an depuis 1985. La recherche Yphise couvre les domaines d'intérêt des grandes entreprises pour développer, exploiter, maintenir et sécuriser les systèmes d'information nécessaires à leur compétitivité. Yphise a une expertise sans équivalent pour apprécier les priorités d'investissement parmi les familles de progiciels selon les préoccupations des grandes entreprises.

Web 2.0 Summit 2008 : l'état du Web

0 commentaires
Cette présentation faite par Mary Meeker de Morgan Stanley pour le Web2.0 Summit offre une excellente vision de l'état du Web.

Malgré un climat actuel peu optimiste, il reste quelques opportunités de croissance.

UK : vers la disparition des cabines téléphoniques rouges ?

0 commentaires
Avec le bus à impériale ou le taxi noir, la cabine de téléphone rouge était devenue l'une des images immédiatement reconnaissables de la Grande-Bretagne. Mais aujourd'hui ce matériel pittoresque menace de disparaître, victime du progrès technologique.
© Photos Corbis via Canoë.com
BT compte en effet en envoyer 400 à la casse et 4.000 de plus d'ici peu, soit plus d'un tiers de son parc national.

En savoir plus via Canoë.com

La dépense informatique en France en 2009

1 commentaires
Pierre Audouin Consultants estime la croissance des dépenses informatiques en France en 2009 à 1,9%, contre 3% en 2008. Un ralentissement limité donc.
-----------------------------------------------------------
Selon les rapports récents des principaux économistes, l'économie française est entrée en période de crise au troisième trimestre 2008 et la croissance économique en 2009 devrait être à peine positive. Après une année 2008 dynamique malgré une conjoncture incertaine, la croissance de la dépense informatique en France va, selon Pierre Audoin Consultants, connaître en 2009 un ralentissement limité et différentié selon les secteurs d'activité, les domaines d'investissement, les régions géographiques, et les tailles d'entreprise.
-----------------------------------------------------------
D'aucun pourrait alors évoquer la crise du début des années 2000 afin d'établir un scénario de développement du marché informatique en France dans les prochaines années. Cependant, les causes de la crise (crises financière, immobilière, énergétique...) sont très différentes de la précédente. D'autre part, la stratégie d'investissement des entreprises et administrations dans leur outil informatique est bien mieux maîtrisée après des années de rationalisation et de réduction des coûts de gestion de cet outil. Enfin, les investissements IT réalisés dans les dernières années se sont souvent révélés cruciaux pour la compétitivité des entreprises dans un environnement économique toujours plus complexe. Dans son étude récente « Comment aborder 2009 ? » Pierre Audoin Consultants prévoit une croissance 2009 des dépenses informatiques à +1,3%, en comparaison à +3% en 2008. Pour les logiciels et services, la croissance devrait se situer entre 3 et 4% en 2009.
-----------------------------------------------------------
2009 - un ralentissement disparate selon les segments
Ce ralentissement limité de la croissance devrait être également très différentié selon les segments de marché :
- Une conjoncture qui devrait bénéficier aux prestations récurrentes alors que les logiciels (applicatifs, outils...) et prestations intellectuelles (conseil et intégration de systèmes) devraient subir en 2009 un ralentissement de 3 à 4 points par rapport aux niveaux de 2008, l'infogérance et la TMA devraient continuer à croître aux mêmes rythmes observés cette année.
- Les régions plus résilientes que l'Ile-de-France
L'impact du ralentissement se fera surtout sentir en Ile-de-France, les régions étant moins touchées.
- De fortes disparités selon les secteurs d'activité
Bien sûr la banque, et en particulier la finance de marché, connaîtront une stagnation / réduction des investissements informatiques. D'autres secteurs comme les utilities ou le secteur public devraient au contraire continuer à investir fortement en logiciels et services informatiques.
- Des domaines d'investissements plus dynamiques que d'autres
Des domaines à forte valeur ajoutée comme le conseil en technologie, l'informatique embarquée et la mobilité resteront en forte demande en 2009.
- Les dépenses des PME plus touchées que pour les grandes entreprises.
-----------------------------------------------------------
Volume versus Prix
On l'aura compris, le potentiel de réduction du volume d'investissements en informatique est faible. La crise économique pourrait même, dans certains cas, engendrer de nouvelles opportunités de croissance.
En revanche, il est clair que la pression sur les prix, qui fait partie depuis quelques années du paysage concurrentiel du marché de l'informatique, devrait connaître une nouvelle accentuation dans les mois à venir. Les pratiques « lower cost » devraient ainsi s'intensifier : offshore, industrialisation,... dans les services, open source, web 2.0... dans les logiciels.

Vers la fin du stockage physique sur le poste de travail ?

0 commentaires
Voici une excellente analyse portant sur le stockage des informations. Se dirige t-on vers la fin du stockage sur le poste de travail au profit du stockage distant ?

Gilles FAURIAUX, Directeur Commercial de Database-Bank, nous livre sa vision.

"Problématique stratégique pour les entreprises, la sauvegarde et l’accès à leur patrimoine numérique s’imposent comme une donnée incontournable. En effet, à ce jour il devient crucial de pouvoir accéder à ses données à tout moment sans être inquiété par un problème de disque dur ou être tenu de se déplacer avec son ordinateur. Alors comment faire ? Il convient tout d’abord de se pencher sur l’évolution des usages et des comportements. Simple concept il y a encore peu de temps, le Web 2.0 voire maintenant le Web 3.0 est une réalité plébiscitée par le marché pour son adéquation aux besoins du moment.

Avec pour grand principe une utilisation collaborative, full web et distribuée, les applications Web 2.0 sont désormais une réelle alternative aux pratiques traditionnelles. En ce sens, le stockage et la distribution de fichier s’inscrivent parfaitement dans cette mouvance et occupent une place centrale dans ce nouveau mode de consommation de l’informatique. Cela s’explique principalement par la rapide évolution des modes de communication Or aujourd’hui, l’un des points communs de ces différentes thématiques tient au stockage et au partage des données en temps réel et ce 24h/24 et 7j/7.

Les communautés professionnelles doivent trouver les moyens de rester en contact. C’est précisément de ce constat que les technologies de stockage et de partage en ligne de fichiers tirent leur légitimité. De plus, forte de l’avènement des solutions de « virtualisation », la notion de stockage physique (données et applications) si chère aux internautes s’estompe pour devenir une préoccupation de second plan. Seule la disponibilité compte. Il est d’ailleurs intéressant de constater qu’après une course effrénée à la miniaturisation des PC et à l’augmentation de leur capacité de stockage, nous entrons désormais dans une ère où la miniaturisation reste de mise mais où les espaces de stockage physique stagnent voire diminuent (ex. des derniers ultra portable d’HP, des ordinateurs portables proposés par SFR…).

Les constructeurs commencent donc à donner le la et prendre en compte les notions de stockage distant. Cette orientation est un signal important sur le marché. Toute l’industrie semble donc supporter la notion de disque dur virtuel et reconnaître son utilité et son avènement. Parmi les avantages mis en avant se dégagent également les notions de sécurité, plus de perte de données, pas de problème de dysfonctionnement des postes de travail… Autant d’éléments pragmatiques qui contribuent à positionner les solutions de stockage en ligne comme une réalité.

Bien entendu, il paraît utopique de penser que les espaces de stockage physique disparaîtront intégralement du poste de travail. Rappelons-nous des promesses liées à la dématérialisation qui devait faire disparaître les communications papier au profit des échanges électroniques. En revanche, il convient de ne pas négliger l’évolution des comportements et les orientations des fournisseurs de technologies du marché qui s’orientent vers une approche collaborative et distribuée où les usages et l’accès en tous lieux aux données sont des éléments stratégiques. D’ores et déjà utilisées par des millions d’utilisateurs, les technologies de stockage et de partage de fichiers en ligne devraient donc être vouées à un avenir radieux et continuer d’évoluer rapidement."

Des entreprises frappées par un étrange « phénomène »

0 commentaires
Vu à la TV américaine, un étrange phénomène semble toucher de plus en plus d'entreprises soucieuses de libérer leur potentiel.

Etude : 60% des projets de transformation au sein des entreprises n’atteignent pas les objectifs fixés

0 commentaires
Selon une étude IBM menée auprès de 1 500 responsables de la conduite du changement sur des projets de transformation dans 15 pays intitulée « Making Change Work », 60% des projets n’atteignent par les objectifs fixés au départ.
L’étude « Making Change Work » a identifié 4 facteurs clés de succès et une corrélation importante entre elles et le taux de réussite d’un projet.
- Connaissance approfondie - actions adaptées : Il y a une corrélation forte entre la prise de conscience, par l’entreprise, de l’importance des défis à relever dans le cours d’un projet et le taux de réussite de ces projets. En effet, celles qui ont su identifier les défis et les risques associés ont doublé le pourcentage des projets réussis par rapport aux autres.

- Des méthodologies éprouvées - des bénéfices mesurables : L’utilisation d’une approche et d’une méthodologie de conduite du changement éprouvées donne des bénéfices tangibles. Les entreprises qui utilisent une approche formelle et structurée ont un taux de réussite de projets autour de 52% comparés à un taux de 36% pour les entreprises qui improvisent selon la situation.

- Meilleures compétences, meilleurs projets : L’affectation des personnes expérimentées dans la gestion des projets de transformation et la conduite de changement autour de ces projets augmente de presque 20% les probabilités d’atteindre les objectifs du projet. Il est également important d’impliquer les employées à tous les niveaux dans les projets. 72% des responsables de projet interrogés sont persuadés que l’implication des collaborateurs est cruciale pour la réussite de leurs projets et 70% soutiennent qu’une communication claire est fondamentale.

- Savoir investir : il faut savoir investir à bon escient. Les entreprises interrogées consacrent, en moyenne, 11% du budget total de leurs projets à la conduite du changement. Les Change Masters investissent en moyenne seulement 2% de plus que les autres soit 13%. Mais les investissements sont choisis pour obtenir le maximum de résultats – d’avantage d’investissements dans les actions dites « stratégiques » : mise en œuvre des actions spécifiques favorisant la prise de conscience autour de l’importance du projet et les défis à relever, développement des compétences et capacités qui seront nécessaires sur les futurs projets, etc.

DEEZER disponible sur iPhone et iPod Touch

0 commentaires
Le premier site français d’écoute de musique gratuit, illimité et légal annonce le lancement de son application pour iPhone et iPod Touch. Tous les utilisateurs de ces supports pourront désormais retrouver les 30 webradios thématiques de Deezer (Rock, Pop, Nouvelle Scène, Soul, Live, Jazz...) ainsi que l’accès à la smartradio (Radio intelligente s’adaptant à vos goûts musicaux).

Cette nouvelle fonctionnalité est accessible simplement via l’AppleStore sur iTunes et permet, une fois téléchargée, d’écouter gratuitement, légalement et de manière illimitée toutes les webradios proposées et mises régulièrement à jour par Deezer.

Cadremploi.fr lance la 1ère opération de recrutement en temps réel

2 commentaires
Cette opération tant pédagogique que de recrutement, vise à montrer sans tabou, les coulisses et les différentes étapes d’un véritable recrutement.
A partir d’aujourd’hui et jusqu’au 27 octobre, en partenariat avec Capgemini, Cadremploi.fr organise une véritable campagne de recrutement, réel, afin de recruter en 1 semaine, 1 consultant confirmé au sein de Capgemini.

Cette campagne d’envergure se décline en deux temps :

Un premier temps dit de communication :

Appel à candidatures sur de nombreux supports en presse (Figaro, CB News, Metro), web (01net, Zdnet, Yahoo, MSN, Facebook, Boursorama, etc) et en affichage avec une présence massive à La Défense, et à des adresses de fortes sur Paris et en proche banlieue.

Ce premier temps est un défi logistique de taille : à partir du 21 octobre, un réaffichage quotidien permettra de suivre l’évolution du nombre de CV reçus, les différentes étapes du recrutement, la dernière ligne droite…

Un deuxième temps de recrutement pur :

Un mini site a été créé pour l’occasion. C’est à son adresse www.recrutement-en-temps-reel.fr, qu’il sera possible de suivre jour après jour les différentes étapes de ce véritable recrutement chez Capgemini et d’en tirer, pour tout candidat à la recherche d’un poste, les bons enseignements. Chaque journée sera résumée dans une vidéo dès le lendemain fin de matinée.

Elles correspondent toutes à une étape clef d’un recrutement :

* Lundi 20 octobre, interview croisée Capgemini/Cadremploi présentant l’opération
* Mardi 21 octobre : Présentation du fonctionnement de la candidathèque de Cadremploi
* Mercredi 22 octobre : Tri des CV reçus
* Jeudi 23 octobre : Prise de rendez-vous téléphonique permettant d’affiner la sélection des candidats
* Vendredi 24 octobre : Premiers entretiens
* Lundi 27 octobre : Dernières sélections et choix du candidat recruté
* Mardi 28 octobre : Making of

78% des Français achètent à distance

0 commentaires
La Fevad, La Poste et Reed/CCI Grand Lille ont fait réaliser par le CREDOC une étude sur le profil des acheteurs à distance et en ligne. Parmi les principaux enseignements de l’étude, une majorité grandissante de Français achètent à distance, des achats jugés « malins » et pratiques, permettant gains de temps et d’argent.
Principales conclusions :
>>> 78% des Français ont acheté à distance au cours des 12 derniers mois (+ 5% par rapport à 2006, soit deux millions d’acheteurs en plus).
-------------------------
>>> Les principales raisons du succès de la vente à distance sont la simplification des achats et la compétitivité des prix.
-------------------------
>>> Les seniors (65% des 65 ans et plus achètent à distance en 2008) et les hommes (76% en 2008 contre 64% en 2004) dynamisent le secteur de la vente à distance
-------------------------
>>> Internet est le canal de commande le plus utilisé : 55% des Français l’utilisent régulièrement ou de temps en temps pour commander à distance.
-------------------------
>>> 88% des acheteurs à distance choisissent de recevoir leurs produits à domicile, 47% récupèrent leurs produits en point relais.
-------------------------
>>> Les Français n’hésitent plus à commander sur un site à l’étranger : 28% des acheteurs à distance ont déjà commandé à l’étranger.
-------------------------
>>> La gamme des produits et services achetés à distance s’est considérablement élargie.
-------------------------

L'impact de la crise sur les fournisseurs informatiques

0 commentaires
Forrester Research vient de publier une nouvelle étude indiquant que les fournisseurs de services informatiques commencent à ressentir les effets de la crise économique.
Depuis quelques jours, les analystes Forrester Research échangent avec les stratèges des plus grandes sociétés de services informatiques pour analyser l’impact du ralentissement économique sur leur marché. Les résultats – bien qu’anecdotiques – fournissent une vision instantanée de l’impact de l’économie sur leur secteur.
« Les clients reportent leurs décisions de projets, consolident leursrelations vendeurs existantes et commencent à renégocier les prix avecleurs fournisseurs », écrit l’analyste Forrester Pascal Matzke.
Les commentaires des dirigeants eux-mêmes nous fournissent plus d’explications :

Les contrats sont annulés puisque certains clients ont cessé leur activité. « Il est assez difficile de contrôler les ventes si certains de vos prospects-clés ou clients disparaissent pendant la nuit » explique le Directeur des ventes d’un des plus gros fournisseurs mondial de services informatiques.
Les décisions sont reportées : “Nous n’avons pas encore eu d’annulation majeure. Mais les clients nous disent qu’ils ont besoin de davantage detemps pour comprendre la situation économique. Par conséquent, nous voyons certaines décisions être reportées de 3 à 6 mois », a déclaré l’associé principal d’une société mondiale d’intégrateur de systèmes.
La pression porte sur les prix puisque les clients cherchent à renégocier. « Après des années à taux stable, 2008 était supposée être l’année où nous pourrions augmenter les prix. Cependant, étant donné ce qu’il se passe aujourd’hui, c’est plus qu’improbable» commente le Directeur consultant d’un intégrateur de systèmes européens.
Le panorama des vendeurs se consolide : « Nous travaillons actuellement avec un client qui veut réduire le nombre de relations avec les fournisseurs de services marchands de plus de 200 à 5 – et ce n’est pas le seul exemple » ajoute le Directeur de livraison de compte d’une grande société européenne de services.
>>> Bref, un ralentissement semble être annoncé. Cependant, sans chercher à manifester un optimisme naif, il me semble que le ralentissement des investissements SI ne sera pas forcément violent. Car plus que jamais, le Système d'Information demeure un levier évident d'optimisation du business, et de réduction des coûts. En particulier, le secteur financier lui même a certainement souffert très récemment de manque de contrôle. Or un meilleur contrôle des marchés passe certainement aussi par une amélioation du SI...

Décisonnel : Cognos annonce une nouvelle version de ses logiciels Cognos 8 Go

0 commentaires
La filiale d'IBM annonce aujourd'hui 3 nouveautés pour le portefeuille logiciel Cognos 8 Go!

- IBM Cognos 8 Go! Dashboard : logiciel de création de tableaux de bord personnalisés destinés aux collaborateurs ou aux cadres de l’entreprise. L'intérêt est de pouvoir produire facilement soi-même des vues personnalisées sur des informations métier sans faire appel au département informatique.

- IBM Cognos 8 Go! Mobile : permet aux collaborateurs et aux cadres nomades de consulter plus facilement sur leur terminal mobile des rapports identiques à ceux qu’ils trouveraient sur leur bureau et d’interagir avec ces documents pour prendre des décisions pertinentes. A noter que les rapports s’ajustent automatiquement au lieu où se trouve l’utilisateur.

- IBM Cognos 8 Go! Search v4 : propose des fonctionnalités de recherche adaptées pour le traitement des données structurées et non structurées.

IBM Cognos 8 Go! Dashboard, IBM Cognos 8 Go! Mobile v4 et IBM Cognos 8 Go! Search v4 seront disponibles au dernier trimestre 2008.

En savoir plus

Après la crise financière...

0 commentaires
... le monde pourrait ressembler à ça !

Bien vu ! Grand Prix 2008 du 10e Festival des Très Courts.

Open Source et Administration Française

0 commentaires
En 2008, MARKESS International estime que le marché des logiciels et services IT liés à l'open source et relatifs à l’administration française s’élève à 930 millions d’euros.
Entre 2008-2010, ce marché devrait croître à un rythme de plus de 13% par an pour dépasser le milliard d’euros et représenter vraisemblablement plus de 16% du marché des logiciels et services IT dédié à l’administration française.
La dynamique du marché de l’open source est donc bien réelle et devrait se maintenir sur les prochaines années.

Table des matières de l'étude

DataFlux et SAS lancent une nouvelle plateforme de gestion de données

0 commentaires
DataFlux éditeur de solutions de gestion de la qualité des données lance avec sa maison mère SAS spécialisée en informatique décisionnelle une nouvelle plate-forme de gestion des données d'entreprise.
La nouvellle plateforme propose un environnement unique couvrant le MDM (Master Data Management), la gestion de la qualité des données, et l'intégration des données.

EA MOBILE n°1 mondial des jeux sur mobile

1 commentaires
EA Mobile™ (Electronic Arts Mobile) confirme son leadership mondial et prend la première place des éditeurs de jeux sur téléphone portable. Un classement soutenu par des lancements phares (FIFA 09™, Spore Origins™, Monopoly Edition Monde™) et des licences au top des ventes comme Tetris™, Les Sims™ ou encore Bejeweled™ et Puzzle Bubble™ pour la France.

En février, puis en mai 2008, EA Mobile™ signe deux partenariats avec des éditeurs de jeux aux succès incontournables, Hasbro et Taïto. Partenariat également avec Apple, pour lequel la marque a développé de nouvelles expériences de jeux explorant les fonctions tactiles de ses terminaux.

Conseils pour bien acheter rue Montgallet

0 commentaires

Source Photo : Tom's Guide
Voici quelques conseils très pertinents livrés par Tom's Guide pour bien acheter rue Montgallet dans le XIIème, devenu en une dizaine d'années le temple parisien de l'informatique.

Dématérialisation de factures : bénéfices et gains

0 commentaires
La nouvelle étude de MARKESS International met en lumière une progression de la dématérialisation de factures au sein des entreprises et des organisations du secteur public.
En 2008, les entreprises sont 47% à indiquer dématérialiser tout ou partie de leurs factures entrantes et/ou sortantes. Alors que le secteur privé s’est lancé dans de tels projets depuis quelques années déjà, les organisations de la sphère publique (administrations centrales et locales, organismes sous tutelle ou rattachés à l'Etat, etc.), moins matures, s’y investissent aussi désormais. Pour rappel, 45% des entreprises du secteur privé avaient déjà sauté le pas en 2007 contre 52% désormais en 2008.

Les diverses formes de dématérialisation de factures
Les raisons de la dématérialisation
En tête des motivations des organisations à dématérialiser leurs factures, qu’elles soient entrantes ou sortantes, se trouve la perspective de réduire divers coûts (traitement, production, archivage…) et de réaliser des économies financières parfois conséquentes.
Même si les projets de dématérialisation de factures restent encore souvent à l’initiative des organisations recevant les factures, dans un souci plus particulièrement d’automatisation de leurs processus comptables et financiers, fournisseurs et clients ont désormais conscience des bénéfices que chacun peut tirer de la dématérialisation des factures et flux associés.

Télécharger l'étude

Etat de la blogosphère en 2008

0 commentaires
Technorati vient de publier les premiers résultats de son étude intitulée State of the Blogosphere / 2008. L'étude très détaillée fournit plusieurs indicateurs révélant l'ampleur et la diversité des blogs.
Qui sont les blogueurs ?
Le sujet des blogs :
La motivation des blogueurs :
La monétisation des blogs :

Dépenses IT : +6,1% en 2009

0 commentaires

Forrester Research estime à 6,1% la croissance des dépenses informatiques en 2009.

Bien que très honorable, ce chiffre constitue en fait une correction à la baisse car ses prévisions initiales tablaient sur une croissance de +9,4%.
A noter néanmoins que les chiffres pour 2008 sont meilleurs que prévu : +5,4% à 572 Md$, contre +3,4% initialement.

La grande inconnue : la crise actuelle des marchés financiers affectera t-elle ces prévisions ?
La question reste ouverte, car d'un côté les organismes financiers cherchent évidemment à réduire leurs coûts, mais en même temps, ces mêmes organismes souhaitent renforcer leurs procédures de contrôle, ce qui les amène à renforcer et amélorer le SI...

A suivre donc.

Top 15 des sites e-Commerce (2ème Trimestre 2008)

0 commentaires
En moyenne, au 2ème trimestre 2008, près de 7 internautes sur 10 (66,9%) ont consulté chaque mois au moins un des sites du Top 15 e-commerce. L’audience de ces 15 sites a progressé de 14% par rapport au 2ème trimestre 2007.

e-Commerce : 30% de croissance en France au 1er semestre 2008

0 commentaires
Selon la Fevad, les ventes en ligne ont progressé de 30% au premier semestre 2008 pour atteindre 10 milliards d'euros.

Ces bonnes performances du e-commerce s’expliquent par l’arrivée de plus de 2 millions d’acheteurs supplémentaires sur un an et par la progression du nombre d’internautes confiants dans l’achat en ligne.

La croissance profite à l’ensemble des acteurs, y compris les sites leaders du panel iCE 30 qui voient leurs ventes augmenter de 20% sur un an. Ce sont les sites de ventes aux professionnels du panel qui continuent à enregistrer la plus forte croissance : + 31%.

Les sites de e-tourisme connaissent une progression des ventes de 24%, comparable à celle réalisée en 2007 et ce, malgré une baisse du panier moyen au cours du deuxième trimestre.

Le secteur « mode-textile » termine en hausse de 18% sur le semestre grâce à un deuxième trimestre en nette hausse (+22%) par rapport aux trois premiers mois de l’année.

65% des services de documentation ont un projet de renouvellement de logiciel documentaire ou de logiciel de Ged

0 commentaires
La nouvelle étude SerdaLab révèle que malgré la menace du manque de moyens qui plane, les centres de documentation continuent à se moderniser et à diversifier leurs activités.

LES ENJEUX DU SERVICE DE DOCUMENTATION A L'HEURE DU NUMÉRIQUE
Dans un environnement devenu très concurrentiel, le partage des connaissances ainsi que la gestion et la diffusion de l'information numérique sont les deux principaux objectifs des organisations en matière de gestion de l'information.

Un autre constat, les services de documentation doivent aujourd'hui, se repositionner au sein de la structure pour faire face à l'autonomie grandissante des utilisateurs en matière de recherche d'informations. En général, le rattachement à une direction générale ou à une direction « métier » ou « production » permet au service de documentation d'avoir une très bonne visibilité.

Principaux objectifs fixés aux service documentation :
- l'enrichissement du fonds documentaire
- le taux de satisfaction des utilisateurs
- les délais de réponse et le nombre de demandes traitées.

ÉTAT DE L'EXISTANT DU SERVICE DE DOCUMENTATION
Les ressources numériques représentent en moyenne près de 32% du fonds documentaire des services de documentation interrogés. Cependant cette moyenne varie beaucoup selon le type de structure (publique/privée/associative).

Les outils de veille et les portails d'entreprise sont de plus en plus utilisés.

ANALYSE DES BESOINS DES SERVICES DE DOCUMENTATION EN OUTILS LOGICIELS ET SERVICES
La principale motivation dans la démarche d'acquisition ou de renouvellement de logiciels , est d'apporter de nouveaux services / produits aux utilisateurs .

Le responsable du service de documentation est le plus souvent à l'origine des projets alors que c'est la direction générale qui est le plus souvent décisionnaire.

LES RELATIONS AVEC LES ÉDITEURS DE LOGICIELS ET PRESTATAIRES

En matière de notoriété, GB Concept et Archimed arrivent parmi les premiers éditeurs spécialisés en gestion documentaire. Les éditeurs de moteurs de recherche, comme Exalead, sont également très cités. Jouve est le prestataire de services le plus connu.


A propos de SerdaLAB : Laboratoire de recherche et d'études du Groupe Serda-Archimag, spécialisé dans l'organisation de la Mémoire et du Savoir, édite des études de marché dans le domaine des technologies de l'information : Gestion Électronique des Documents, Gestion de contenu, Workflow, Archivage, Records Management...Le mission de l'activité « études » de SerdaLAB est d'analyser les marchés et les tendances dans les domaines de l'organisation de la « Mémoire et du savoir » et d'en anticiper les conséquences sur les fonctions. SerdaLab organise également les Colloques Mémoire&Savoir en partenariat avec l'Université Paris La Sorbonne - Paris IV - La prochaine édition aura lieu début 2009.

Dédoublonnage des données : Experian QAS annonce le lancement de QAS Match

0 commentaires
Pour répondre au besoin des entreprises de se protéger de l’insertion de doublons dans leurs bases de données, Experian QAS a développé QAS Match.


La non détection des doublons dans la base de données constitue un risque coûteux, car les clients et prospects risquent de :
• Se plaindre de recevoir de nombreux publipostages et demander à être retirés des bases de données ;
• Développer une perception négative de l’organisation et envisager d’aller à la concurrence.
=> les conséquences pour l’entreprise sont donc :
• Une perte d’efficacité et de revenu ;
• Une dégradation préjudiciable de la relation client.

QAS Match, la réponse préventive d’Experian QAS à l’enregistrement des doublons
QAS Match empêche l’insertion de doublons dans la base de données au niveau des points de saisie. Par une combinaison optimale d’algorithmes de correspondances, QAS Match assure l’unicité des données. Les correspondances entre enregistrements existants et nouvelles données se font à la fois sur l’orthographe (exacte ou avoisinante) et sur la phonétique.

Si la solution détecte des enregistrements strictement identiques ou similaires, elle les affiche. La personne saisissant les informations, a ainsi la possibilité de sélectionner un enregistrement existant dans la base de données et de le modifier plutôt que de créer un nouvel enregistrement, qui constituera un doublon.

Les bénéfices de QAS Match pour l’entreprise
Des processus d’entreprise optimisés
QAS Match permet à l’organisation de garder le contrôle total de ses données, et ce en parfaite sécurité. Cette solution logicielle intégrée au système d’information dispense l’entreprise d’avoir à envoyer ses données vers l’extérieur. Celle-ci économise ainsi sur le temps d’envoi, le nettoyage et la réintégration des données traitées.

Des dépenses plus judicieuses
Avec une perte moyenne de 18 % du chiffre d’affaires des organisations françaises due à l’exploitation de données de mauvaise qualité, empêcher la création de doublons au sein du système d’information permet de réduire significativement les dépenses engagées dans l’exploitation des données. Les budgets marketing et les coûts de maintenance des bases sont ainsi rationalisés.

Des données de meilleure qualité
La solution QAS Match contribue à éviter l’insertion de doublons dans la base de données. En conséquence, le niveau de précision des données clients s’en trouve amélioré, ce qui dope également la qualité de la relation client.

Une image de marque améliorée
Une gestion efficace des données permettra de développer positivement l’image de l’entreprise. En veillant à maintenir un enregistrement client unique, les réclamations liées aux publipostages répétés ou le temps passé inutilement par les clients à joindre le centre d’appels sont évités.

Télécharger Google Chrome

0 commentaires

Google lance le navigateur Google Chrome

0 commentaires
Google lance aujourd’hui le nouveau navigateur Open Source Google Chrome, dont la version bêta est disponible en 43 langues.
Faciliter la vie des internautes
Google Chrome a été conçu pour permettre aux internautes de naviguer facilement pour trouver sur Internet le contenu qu’ils cherchent :

• Une barre de recherche/adresse conduit rapidement l’internaute à l’endroit voulu : il lui suffit le plus souvent de taper quelques mots.

• Lorsque l’internaute ouvre un nouvel onglet dans Google Chrome, une page affiche les vignettes des sites qu’il a le plus souvent visités, ainsi que ses dernières recherches, afin de faciliter encore sa navigation.

« Tout comme la page d’accueil traditionnelle de Google, Google Chrome est doté d’une interface utilisateur conviviale derrière laquelle se cache une technologie sophistiquée adaptée au web d’aujourd’hui » explique Sundar Pichai, Vice Président Gestion de produits de Google Inc.

Google Chrome a été créé pour que les internautes puissent surfer en toute convivialité. Il est basé sur une plateforme leur offrant davantage de stabilité et de sécurité :

• Chaque onglet du navigateur fait l’objet d’un processus séparé ; ainsi, si un onglet ne s’ouvre pas correctement ou réagit mal, les autres demeurent stables, continuent à répondre, et l’internaute peut poursuivre son travail sans avoir à relancer Google Chrome.

• Google a aussi construit un nouveau moteur JavaScript, V8, qui non seulement accélère les applications web existantes, mais est capable de gérer toute une nouvelle classe d’applications web qui ne pourraient pas être pris en charge par les navigateurs d’aujourd’hui.

Un projet Open Source
Pour contribuer à une ouverture plus large du web, Google Chrome est lancé sous forme de projet Open Source. Google devrait ainsi permettre l’optimisation des navigateurs de demain en offrant au marché, la technologie sous-jacente de Google Chrome, tout en continuant à mettre au point des fonctions supplémentaires.


Comment se procurer Google Chrome ?
. Google Chrome, lancé en version bêta pour Windows, peut être téléchargé sur le site : chrome.google.fr/

. Google Chrome pour Mac et Linux sera disponible dans quelques mois. Vous trouverez davantage d’informations sur le projet Open Source Chromium sur : chromium.org
. Images, vidéos, trucs et astuces sur : google.com/chrome

Référentiel de données - Master Data Management : l'âge de raison (01 Informatique)

0 commentaires
A ne pas rater cette semaine dans les kiosques, un dossier sur le MDM (Master Data Management), réalisé par l'hebdomadaire 01 Informatique (N°1959, du 28/08/2008). Merci pour l'info, Olivier (In Data Veritas) !

Le dossier fait le point sur les différentes facettes du MDM : architecture, organisation, intégration, offres, etc.

A lire également :

Illustration du Web 2.0

2 commentaires
Vu sur Le blog du marketing 2.0, cet excellent graphique des outils du "Social Web", classés par catégorie. Autrement dit, il s'agit d'une photographie des principaux outils actuels du Web 2.0.

Pour comprendre ce qu'est le Web 2.0, RDV sur l'article : Du Web 2.0 au Web 3.0

A lire également, l'analyse de Sandrine sur le blog profession-web.ch

Inde : Infosys rachète Axon Group

0 commentaires
Le géant Indien de l'informatique Infosys Technologies a racheté la société de conseil britannique Axon Group pour un montant de 753 M$. Axon Group comprend 2000 personnes et intervient plus particulièrement sur SAP.
Ce rachat permet ainsi à Infosys de mettre pied sur le marché européen.

Le Vinyle n'est pas mort

0 commentaires
Selon un article du Business Week, les ventes de vinyle progressent (1,3 million de vinyles vendus en 2007). Comparé aux ventes de CD (500 millions en 2007), ce chiffre peut paraître modeste ; il témoigne cependant d'une très bonne résistance face aux bandes magnétiques qui ont quasiment disparu des bacs.
Il est vrai que selon certains spécialistes, le CD est incapable d'offrir la même qualité d'écoute que les bonnes vieilles galettes noires.
Article et diaporama (Buiness Week).

Chine : 253 millions d'internautes et 73 millions de mobinautes

0 commentaires
L'Atelier BNP Paribas vient de publier la première analyse en français du dernier rapport en chinois sur l'Internet en Chine.

A la fin du mois de juin 2008, la Chine totalise 253 millions d'internautes, soit une hausse de 56,2% par rapport à l'année 2007.

Le rapport confirme par ailleurs une tendance forte : l'arrivée du téléphone mobile comme média important d'accès à l'Internet. La Chine compte en effet désormais 73,05 millions de "mobinautes", soit 28,9% des internautes.

En synthèse :
- Le profil type des internautes reste identique mais se féminise ;
- La consultation des sites d'actualité se distingue dans les usages d'Internet ;
- Shanghai, en tête du e-commerce.

Les archives du "Times" en ligne

0 commentaires
Depuis deux semaines environ, le quotidien britannique The Times propose en ligne et gratuitement l'ensemble de ses parutions depuis sa création en 1785 !!

Tout un pan de l'histoire est ainsi accessible et permet de revivre des événements historiques tels que la Révolution française, l'assassinat de Lincoln, celui du Président Kennedy, ou encore les derniers crimes de Jack l'éventreur. Une très belle initiative donc.
Accéder aux archives

5ème convention E-Commerce à Paris

0 commentaires
Pour obtenir davantage d'informations et vous inscrire gratuitement, cliquez sur l'image ci-dessous :

Réactions sur le départ de Bill Gates

0 commentaires
A voir sur 20minutes.fr, les réactions de plusieurs personnalités de la blogosphère et de l'internet sur le départ en retraite de Bill Gates .

Ouriel Ohayon, (rédacteur sur la version française de TechCrunch, Tristan Nitot (président de l'association Mozilla Europe) et Eric Dupin (blogueur sur Presse-Citron) livrent ainsi en vidéo leurs réactions sur le départ de « ce grand homme de l'Histoire».

Qualité des données : Talend lance un outil open source

2 commentaires
Talend vient d'annoncer le lancement de Open Profiler, un outil open source d'évaluation de la qualité de données.

Il s'agit d'un logiciel de profiling qui consiste à évaluer la qualité de données pour limiter les pertes d'efficacité au sein de l'entreprise. L'outil peut par exemple être utilisé pour analyser la complétude des adressees clients, et fournir des indicateurs pour chaque élément de données. En outre, il permet la publication de résultats et de graphiques permettant d'analyser avant d'agir.
Talend Open Profiler est téléchargeable sur le site Talend.com, sous Linux ou Windows et sous licence libre (GNU GPL v2).

1er outil open source dans le domaine de la gestion de la qualité des données, le logiciel constitue une alternative aux solutions propriétaires concurrentes (Informatica, Oracle Sunopsis, DataFlux ...).

A lire ou écouter

Nouvelles Extensions de Noms de domaine : démentis et éclaircissements

0 commentaires
Face à la polémique que le récent article du journal Les Echos a suscité quant aux conditions de création de Nouvelles Extensions, Paul Twomey, le Directeur de l'ICANN a reprécisé les conditions requises par l'ICANN pour que des extensions telles que .AMOUR, .HAINE etc puissent voir le jour.

Il sera entre autres nécessaire, comme cela a toujours été le cas, de posséder une infrastructure technique conforme aux exigences draconiennes du Régulateur de l'Internet, ce qui constitue deja une barrière de taille.

Paul Twomey s'est exprimé également sur les IDNs, sur lesquels des précisions importantes doivent être apportées.

Une version finale du Plan d'Implémentation devra être validée par le Conseil de l'ICANN avant le lancement du nouveau processus d'intégration. Celle-ci devrait être publiée début 2009.

Une fois adoptée, les applications pour les demandes de nouvelles extensions devraient être disponibles au trimestre suivant.

Dr Paul Twomey a déclaré à ce propos : "Le potentiel est énorme. Cela représente une nouvelle façon de s'exprimer sur Internet pour les gens." "C'est une augmentation massive dans l' "immobilier" de l'Internet".
A lire aussi

Classement des 10 premiers réseaux sociaux en France

1 commentaires
Selon comScore, les Skyblogs restent de loin en tête du palmarès des réseaux sociaux en France avec 11,5 millions de visiteurs.

Facebook s'est hissé à la 2e place, avec 3,2 millions de membres en avril 2008, devançant de très peu Myspace (3 millions de visiteurs).

Via ZDNet

Le coût de l'informatique

0 commentaires
A combien vous revient exactement votre informatique ? En quatre devis, pris à titre d'exemples, 01net. a posé le débat et fait le point avec des experts du domaine.

A titre d'exemple, le coût d'un poste de travail est de 1200 euros par an. Voir tous les devis

>>> Dossier intéressant qui donne de la visibilité sur les coûts d'exploitation de l'informatique (et non du développement). Mais attention, comme pour tout Benchmark, il faut prendre ces chiffres avec prudence car ils peuvent bien entendu varier en fonction du secteur d'activité et du contexte.

Les plus grandes réussites du web

0 commentaires
Les éditions ESF présentent un nouvel ouvrage paru dans la collection « Management » : "Les plus grandes réussites du web " de Jessica Livingston.

Les plus grandes réussites du web réunit des interviews exclusives des fondateurs des plus fameux sites web tels que Sabeer Bhatia (Hotmail), Caterina Fake (Flickr), Tim Brady (Yahoo), Paul Buchheit(Gmail), Max Levchin (PayPal), ou encore des entreprises de nouvelles technologies comme Steve Wozniak (Apple), Mitchell Kapor (Lotus), etc.

Aujourd’hui célèbres, ils acceptent de revenir aux débuts de leur « success story », et de raconter comment leur est venue l’idée de génie qui allait transformer leur vie et la destinée du web. Sur un ton humoristique, ils relatent leurs étonnantes (et souvent inattendues) découvertes :
- Quand ont-ils eu l’idée qui les a rendus riches ?
- Comment ont-ils géré l’imprévu et qu’ont-ils fait pour rebondir ?
- Comment ont-ils réussi à convaincre des investisseurs de leur faire confiance, malgré leur âge et leur inexpérience ?
- Comment ont-ils fait face à la croissance de leur start-up ?

L'auteur :
Jessica Livingston est américaine. Elle est membre fondateur de la société Y Combinator, spécialisée dans le financement de start-up. Elle accompagne ces start-up dès lors que leur idée est retenue jusqu’à la création d’une société pérenne. C’est grâce à ses fonctions qu’elle a pu approcher et interviewer les membres les plus influents du web aux USA. Elle était auparavant directrice marketing d’une banque d’affaires outre-Atlantique.

Livre Blanc « Vers l'agilité documentaire ! »

0 commentaires
Le groupe La Poste, via sa holding docapost, édite un Livre Blanc sur la gestion électronique des documents.

En abordant de façon claire et pragmatique, au travers d’entretiens avec des experts, les enjeux stratégiques et les aspects techniques liés à la GED, le Livre Blanc « Vers l’agilité documentaire ! » permettra de faire prendre conscience aux chefs d’entreprise, directeurs marketings ou directeurs des systèmes d’information que la gestion du document, bien réalisée, peut être source de profits et levier de performance.

Le livre comporte 7 chapitres :
- Introduction : Une vision stratégique du système documentaire
- La révolution numérique et les leçons de la convergence
- Une pierre angulaire du travail collaboratif
- Le bon équilibre entre ouverture et sécurité
- L’exemple à suivre dans la R&D
- Associer les collaborateurs et l’écosystème
- Le défi de la logistique de l’information
- L’alliance avec le futur
- Conclusion : l’agilité documentaire, atout de l’entreprise 2.0
 

My Data News. Copyright 2008 All Rights Reserved Revolution Two Church theme by Brian Gardner Converted into Blogger Template by Bloganol dot com